Quid du programme de réunification de la République Démocratique du Congo par voies routières

Cette question vaut son pesant d'or d'autant plus que la réunification de la République Démocratique du Congo par la voie routière est une nécessite impérieuse pour le désenclavement du pays.

Lancé le 13 décembre 2012 à partir de BUKANGALONZO dans la province du Bandundu par le Premier Ministre MATATA PONYO MAMPON, le programme RRR avait pour objectifs de réhabiliter 12.122 km de route en terre dont 10.433 km sur un financement révolving du trésor public. A cela il faut ajouter 5.835 km du réseau routier à charge des partenaires au développement. Il s'agit, par cette couverture, d'assurer la connectivité, entre les chefs lieux des provinces y compris la ville de Kinshasa, de désenclaver les régions isolées du pays principalement celles qui regorgent une densité de population et une production agro industrielle importante. Il consiste également d'assurer la connectivité avec les pays frontaliers par la construction des corridors internes et externes, faciliter l'évacuation des produits de première nécessité vers le centre du pays et d'ouvrir les voies vers l'extérieur.

Une année après sa mise en œuvre, il sied de s'arrêter et faire une évaluation pour connaitre ce qui est réalisé et ce qui reste à accomplir en vue d'identifier les goulots d'étranglement éventuels pour une thérapie appropriée.
Les réalisations au 31 décembre 2013, l'Office des Routes qui à la charge d'exécution des travaux au travers du projet RRR relève au 1er décembre 2.430km réalisés en ouverture sur l'ensemble du territoire national, 232km de routes modernisées, 6.665km en entretien, des ponts et bacs jetés sur quelques rivières.

En ce qui concerne les travaux en ouverture, il a été exécut2 les travaux sur les axes ci après :
• 82km sur le tronçon Kisantu-Ngidinga-Kinvula reliant la province du Bas-Congo a celle du Bandundu.
• 131km sur la route Ngungu-Kahemba au Bandundu pour faciliter des échanges commerciaux avec l'Angola dont la fin des travaux est prévue pour le mois de décembre 2014.
• L'axe routier Bandundu-Nioki-Selenge-Bolia-Itipo-Mbandaka : 830km. Les travaux de cet axe routier permettront de relier la ville de Kinshasa à celle de Bandundu.
• Dans la province orientale, les travaux de réunification ont consiste en l'ouverture de la route Banalia-Buta-Dulia-Aketi-Bunduki sur une longueur de 444km. Il convient ici de rappeler que cette route était impraticable depuis plusieurs décennies mais actuellement elle est parcourue en 06heures de Kisangani jusqu'à Aketi, territoire frontalier avec la province de l'Equateur a partir de Bumba. Cella de réduire sensiblement les prix des produits manufacturés et favoriser l'évacuation les produits agricoles vers la ville de Kisangani. Il faut également noter dans cette province l'ouverture de la route Bunia-Mahagi vers la frontière avec l'Ouganda sur 190km ; la route Niania Wamba-Isiro sur 232km visant respectivement la connectivite avec l'Ouganda pour des échanges commerciaux.
• La liaison entre la province de Katanga et celle du sud Kivu est possible grave aux travaux de réhabilitation de la RN5 allant de Lubumbashi-Kasomeno-Pueto-Kalemie-Fizi-Uvira-Bukavu.
• La liaison entre la province du Katanga et les deux Kasaï est assurée dans le cadre de ce programme sur RN1 tronçon compris entre Nguba-Lubundi- Loena-Kamina- Kanyama- Mwene-Ditu-Mbuji-Mayi -Lac Mukamba- Kananga- Tshikapa.
• Dans la province du Maniema les travaux de réhabilitation des axes routiers Kindu-Kasongo 230km et Kindu-Kailu 119km sont à mettre dans le cadre du programme de réunification de la RDCongo par la voie routière.
• Dans la province de l'Equateur, le programme de réunification de la RDC par la voie routière à porte sur la réhabilitation de l'axe routier Ingende-Boende 333km, question de désenclaver le chef lieu du district de la Tshuapa longtemps plongé dans l'isolement.

Le volet ponts et autres ouvrages d'art porte essentiellement sur la construction du pont MFULEZI sur la route de Kwilu-Ngongo-Kampangu à la frontière avec l'Angola dans la province du Bas Congo ainsi que le pont LULINDI sur l'axe routier Kasongo-Kabambare dans la province du Maniema, tandis que dans le volet bac, les actions ont porte sur 33 bacs dont 21 en service et 12 réparés dans les provinces du Bandundu, Province Orientale, Equateur etc.

Certes, le programme RRR n'a pas encore atteint sa vitesse de croisière mais ce vaste programme nécessite des moyens financiers conséquents pour gagner le pari de voir la connectivite des différentes provinces devenir une réalité en RD Congo car pour paraphrase r le Directeur Général de l'Office des Routes, l'ingénieur MUTIMA SAKRINI Herman, « quand on veut, on peut, dit on!». C'est tout dire de la détermination de l'Office des Routes de concrétiser ainsi la volonté politique du Chef de l'Etat Joseph KABILA, celle de doter la RD Congo des infrastructures routières appropriées.

Vidéos