Vision du développement du réseau routier de la RDC

Le développement du réseau routier de la RDC doit s'appuyer sur la nécessité de renforcer l'intégration nationale et régionale par la réouverture d'environ 17.000 km de route à l'horizon 2026 et la modernisation des principaux axes routier assurant la connectivité entre les provinces et avec les pays limitrophes.

Les axes routiers concernés en 1ère phase devraient être le principaux axes routiers d'intégration nationale et régionale (18.421 km).

Programme 2012-2026

a. Objectif principaux
  • Désenclaver les régions isolées du pays en assurant la connectivité de tous les Chefs-lieux des provinces et des territoires par la connexion de :

    - Tous les chefs-lieux de provinces à Kinshasa, en passant de 5 en 2012 à 10 à la fin du programme ;
    - 87 chefs-lieux des territoires et villes encore enclavés à leurs chefs-lieux des provinces respectifs, soit de 55% d'enclavement à 0% à la fin du programme.

  • Assurer la sauvegarde des routes ouvertes, consolidées, réhabilitées ou modernisées sur l'ensemble du pays.
  • Augmenter la longueur du réseau modernisé en passant de 2.892 km de route bitumée en début 2012 à 5.015 km à l'horizon 2026 en commençant par les principaux axes d'intégration nationale et régionale (RN1, RN4, RN17, RN27, …)
  • Maintenir en état permanent de praticabilité, par un entretien régulier, les routes ouvertes, rehabilitées ou modernisées.

Vidéos